Assemblage #19 Demande à la poussière – 22 juin 2019

Assemblage #19 Demande à la poussière

Vernissage samedi 22.06.2019 à partir de 17h Julio Artist-run Space – 13 rue Juillet, 75020 Paris

Julio à le plaisir de vous inviter au vernissage de l’exposition Assemblage #19 DEMANDE À LA POUSSIÈRE le samedi 22.06.2019, une exposition proposée par la commissaire d’exposition Claire Luna, assistée de Philippine Bardi.

DEMANDE À LA POUSSIÈRE réunit les artistes Fredi Casco (Paraguay) et Raphaël Tiberghien (France).

« Là où, dans la confrontation physique et verbale avec la poussière, Raphaël Tiberghien fait advenir un autre corps, contraint par elle, Fredi Casco fait ressurgir les corps des disparus des archives ensevelies. Ouvrage du temps, la poussière occulte et révèle. Elle nous rappelle aux mémoires oubliées, rendant visible ce qui n’est plus et bouleversant ce qui est.  » (Claire Luna)

Exposition du 22.06.2019 au 13.07.2019
Vendredi et samedi de 17h à 19h et sur RDV

Une exposition organisée par l’association Attaches

L’association Attaches met à l’honneur l’art et le cinéma paraguayens à Paris en inaugurant deux expositions collectives : « Chaco Phantasma » à sometimeStudio et « Demande à la poussière » à Julio Artist-run Space.

Les trois semaines d’exposition seront accompagnées d’un Dimanche idéal imaginé par les artistes Fredi Casco, Luvier Casali et Raphaël Tiberghien à la résidence de Lizières et d’un moment autour du cinéma paraguayen indépendant le 23.06.2019, ainsi que d’une conversation avec Fredi Casco sur l’art contemporain indigène au Paraguay.

Artistes:

Fredi Casco: Né en 1967 à Asunción, au Paraguay, où il vit et travaille actuellement.

Artiste visuel, écrivain et réalisateur, Fredi Casco est également éditeur de la revue sud-américaine Sueño de la Razón. Il a co-fondé El Ojo Salvaje (Mois de la Photographie au Paraguay), et aussi la maison d’édition indépendante Ediciones de la Ura à Asunción.

Son travail a été montré à l’occasion de nombreuses expositions personnelles et collectives, parmi lesquelles : Conspiracy Theory, Centro de la Imagen, Mexico City (2017) et Museo Del Barro / CAV, Asunción, Paraguay (2015) ; La fascination des sirènes, Maison de l’Amérique Latine, Paris, France (2014) ; America Latina, 1960 – 2013 Photographs, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris, France (2013) ; The Encyclopedic Palace, 55e Biennale de Venise (2013) ; Biennale d’art contemporain de Thessalonique, Grèce (2009) ; Biennale de La Havane, Cuba (2009) ; Biennale de Valence, Espagne (2007) ; Efecto Downey, Fundación Telefónica, Buenos Aires, Argentine (2006) ; et la Biennale du Mercosul, Porto Alegre, Brésil (2001-2005).

Son travail fait partie de collections institutionnelles, publiques et privées, parmi celles de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris, France ; du Metropolitan Museum of Art, New York, États-Unis ; et du Museo del Barro / CAV, Asunción, Paraguay. En 2013, Fredi Casco a réalisé le film Revuelta(s), avec Renate Costa, pour la Fondation Cartier pour l’art contemporain

Raphaël Tiberghien: Vit et travaille actuellement à Paris.

Il est diplômé des Beaux-arts de Paris (Dnsap) en 2013. Il participe à la Biennale du dessin des beaux arts de Paris en 2014, et reçoit le prix de l’installation multimédia pour sa participation à l’exposition des félicités de l’école. La même année, il publie avec l’artiste Lise Stoufflet l‘ouvrage Danoisie grâce au soutien du Centre national du livre. Également formé à la Slade school of fine art de Londres dans le cadre de la bourse d’études Socrates, il prend part à
divers lectures, performances et expositions collectives en France et à l’étranger, notamment le salon de Montrouge en 2016, ou l’exposition de la bourse Révélation Emerige. Cette même année il cofonde l’atelier Le Houloc avec seize autres artistes à Aubervilliers. Il enseigne actuellement le volume dans la classe préparatoire aux écoles d’art de
la ville d’Évry.

Raphaël Tiberghien explore les lisières entre le langage et les formes plastiques, en utilisant notamment la sculpture, l’édition et l’installation sonore. Il cherche à inscrire ses interventions dans une mobilité entre les disciplines afin de dégager de nouvelles cohérences.

Claire Luna  (commissaire d’exposition)

Historienne de l’art, critique d’art et commissaire d’exposition indépendante, Claire Luna est notamment spécialiste de l’art d’Amérique latine moderne et contemporain, en particulier des pays andins. Après avoir étudié et travaillé au Pérou, en Équateur et à New York comme chercheur, critique et commissaire, elle vit et travaille aujourd’hui à Paris. Correspondante France pour la revue américaine Artealdia, elle collabore avec d’autres revues spécialisées françaises et étrangères (Artpress, Armotiv, La vie des idées, Revue du collège de France, etc.). Membre du C-E-A (Association française des commissaires d’exposition) et du département  Amérique latine de l’IESA (Ecole des métiers de la culture et du marché de l’art), elle a dirigé des séminaires de master sur l’histoire de l’art des différentes cultures d’Amérique latine et anime régulièrement des workshops de commissariat d’exposition. Co-commissaire du salon du dessin émergent grand-parisien, Le 6B dessine son salon, avec Marie Gautier, directrice artistique du Salon de Montrouge, Claire Luna a récemment organisé l’exposition collective Attaches, la jeune scène artistique colombienne à Paris à la Cité Internationale des Arts dans le cadre de l’année France/Colombie. Elle est également directrice artistique du feuilleton numérique multimédia Les Mystères du Grand Paris et co-présidente, avec Philippine Bardi de Fourtou, de l’association Attaches dont le dessein est de développer les échanges artistiques entre la France et l’Amérique latine.

Mediums

  • installation
  • son
  • dessin
  • sérigraphie