Save the date: Assemblage #25 Les sirènes sont la mémoire du ciel

Les sirènes sont la mémoire du ciel

Vernissage samedi 17 octobre 2020 de 16h à 21h Julio Artist-run Space –  13 rue Juillet, 75020 Paris .

Julio présente l’exposition Assemblage #25 Les sirènes sont la mémoire du ciel avec les artistes Marina De Caro, Juliette Dominati  et Vanessa Fanuele et la participation spéciale de Daiana Rose.

Le vernissage sera le samedi 17 octobre de 16h à 21h et  l’accès au lieu se fera dans le respect des consignes sanitaires.

Maurice Blanchot écrit dans le Livre à venir: « Les Sirènes: il semble bien qu’’elles chantaient, mais d’une manière qui ne satisfaisait pas, qui laissait seulement entendre dans quelle direction s’ouvraient les vraies sources et le vrai bonheur du chant. Toutefois, par leurs chants imparfaits qui n’étaient qu’’un chant encore à venir, elles conduisaient le navigateur vers cet espace où chanter commencerait vraiment ».

Dans les œuvres présentes, le dessin est conçu comme un instrument de connaissance, de compréhension et de subversion de la réalité. Les sculptures prennent l’aspect d’ossatures aux formes archaïques pouvant dévoiler un temps futur. Les matériaux sont transformés en éléments pourvus de mémoire qui construisent notre engagement avec le temps présent.

Julio va participer dans le Belleville weekend et sera ouverte au public le samedi 24 et dimanche 25 octobre de 12h à 19h avec tout le réseau du Grand Belleville. Exposition du 17 octobre au 7 novembre 2020.

Exposition ouverte du 17 octobre au 7 novembre les jeudis, vendredis et samedis de 16 à 19h ou sur RDV

Les œuvres sont en vente en soutien aux artistes et à l’association

Marina De Caro. Née en 1961 à Mar del Plata. Vit et travaille à Buenos Aires.

Elle a fait des études d’histoire de l’art à l’Université de Buenos Aires. Intéressée par les processus pédagogiques, elle a coordonné le Proyecto Trama à Buenos Aires, un programme international de coopération et de confrontation entre artistes 2001/05, ainsi que les rencontres Video Bastardo et le Club de Herramientas disponibles para artistas. Depuis 2000, elle dirige un atelier pour la formation d’artistes contemporains, Escuela de sábados para la investigación de incertidumbres y materialización de ideas. (École du samedi pour la recherche sur les incertitudes et la matérialisation des idées).

Elle a développé pour la 7e Biennale du Mercosul: Grito e Escuta, Porto Alegre Brésil le projet pédagogique Artistas en Disponibilidad,La educación como un espacio para el desarrollo de Micrópolis experimentales. (Artistes en disponnibilité. L’éducation comme espace de développement de micropoles expérimentales) et le projet éducatif El laberinto de los sentidos pour le Musée d’Art Moderne de Buenos Aires. Elle fait actuellement partie du collectif de militantisme poétique Cromoactivismo.

Elle a réalisé des nombreuses expositions individuelles, des performances et participé à des résidences, des expositions collectives et des biennales internationales .

Juliette Dominati: Née en 1990 à Paris. Vit et travaille à Paris.

Elle est diplômée de l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy en 2017. A la fois peintre, réalisatrice, metteur en scène, elle développe son travail dans le champ des superpositions entre réalité́ et fiction. Ses actions poursuivent la même esthétique de collage. Elle enregistre des histoires, des souvenirs, des détails du quotidien qu’elle assemble construisant ainsi un corpus d’histoires. Invitée à plusieurs résidences de création à l’étranger, son travail a été́ montré en 2019 à Buenos Aires, à Londres, et à Lisbonne. Elle aborde la peinture par le biais d’environnements sensibles. Alors que certaines pièces pourraient devenir des œuvres domestiques, d’autres pourraient revenir à ce qu’elles étaient, des rebuts.

Vanessa Fanuele: Née en 1971. Vit et travaille à Paris.

Après avoir évolué plusieurs années dans le domaine de l’architecture, son travail protéiforme, dessin, peinture sculpture et installation, s’articule autour d’interrogations complexes liées tant à la question de la mémoire, qu’à celle de la nature ou des espaces mentaux.

Des œuvres de Vanessa Fanuele, émane la sensation d’un monde à la lisière du trouble dans lequel l’espace et le temps oscillent entre passé et futur. Les ossatures révèlent des fragments de lieux perdus, érodés, qui semblent être recouverts la plupart du temps de strates fluides et transparentes.
Mêlant paysages peints et architectures-objets, Vanessa Fanuele crée un autre espace, tel un récit qui raconterait la survivance d’un monde à venir.

Exposition du 17 octobre au 7 novembre 2020
Ouverte les jeudis, vendredis et samedis de 16 à 19h ou sur RDV

Les œuvres sont en vente en soutien aux artistes et à l’association

Mediums

  • installation
  • sculpture
  • video
  • dessin
  • peinture